Hotline +49 (0) 2137 9379100
Versandkostenfrei innerhalb Deutschlands ab xxx
Mon panier0,00 €

Product was successfully added to your shopping cart.
 
 

La conception du commerce équitable chez Dr. Bronner’s

Le commerce équitable - on pourrait croire qu’il s’agit seulement de la volonté de payer un prix équitable aux petits producteurs pour leurs matières premières. Mais pour Dr. Bron-ner’s, l’idée d’un échange équitable nous accompagne à chaque décision d’entreprise. Nous sommes convaincus que tous les êtres humains sont égaux et qu’ils doivent tous s’engager pour un monde meilleur. „We are All-One - or None!“, c’est tout un programme, que nous devrions traduire en actes, au quotidien. Les projets d’agriculture que nous avons mis en place avec des structures partenaires pour l’approvisionnement de nos matières premières vont bien au-delà d’actes de bienfaisance traditionnels.

Ces échanges sont de réels partenariats avec les petits producteurs, les collaborateurs et leurs communautés. Des partenariats directs, stables, personnels et vérifiables. Le contrôle et la certification de notre travail à travers le programme «Fair for Life» , donne à cette mission une réelle transparence. Notre adhésion à la World Fair Trade Organization (WFTO), l’organisation internationale cadre qui chapeaute les différentes organisations au-tour du commerce équitable, atteste de notre engagement pour le commerce équitable.

De nos jours, les matières premières les plus utilisées et une partie des matières premières moins présentes dans les formulations, sont issues du commerce équitable. Nous travail-lons par ailleurs avec d’autres sociétés en Europe et aux Etats-Unis, qui se sont engagées dans la démarche du commerce équitable. Nous travaillons ensemble sur des actions de commercialisation, soutenons (ONG militantes dans ce domaine et établirons dans les années à venir également d’autres projets de commerce équitable. Des projets qui fourni-ront les matières premières pour Dr. Bronner’s et d’autres entreprises qui suivent la même démarche.

Le commerce équitable signifie aussi concevoir des projets agricoles avec transformation de matières premières dans des régions reculées, avec peu d’infrastructures, qui se déve-lopperont par la suite sous un management local. En plus de la collaboration respectueuse avec les producteurs et travailleurs, la «prime du commerce équitable» est un élément im-portant pour nous. Pour financer cette prime, Dr. Bronner's et les autres clients de nos pro-jets alimentent un «fonds de commerce équitable». Cette prime est utilisée pour une multi-tude de différents projets sociaux. La décision de son affectation est prise avec les repré-sentants des producteurs, des travailleurs agricoles, des employés d’usine et la direction de l’entreprise. Les personnes qui profiteront de la mission financée par cette prime sont sou-vent aussi impliquées dans la mise en place du projet.

„We are All-One“ – cette devise ne concerne pas seulement les personnes, mais aussi les animaux et la nature. Le fait que nos matières premières végétales proviennent à 90 % de l’agriculture biologique montre bien que nous prenons cette engagement au sérieux. Nos produits sont par ailleurs certifiés par le label allemand BDIH et le label international NATRUE-et contiennent essentiellement des additifs et adjuvants de traitements autorisés par la ré-glementation alimentaire bio des Etats-Unis, la NOP.

 

L’huile de coco bio du Sri Lanka

L’huile de coco est l’un des composants phares de nos savons. C’est grâce à l’huile de coco que les savons ont cette consistance de mousse soyeuse. Quand nous avions dé-cidé en 2005 de passer à la production bio issue du commerce équitable, cette huile fai-sait donc partie de nos priorités. Sur le marché à l’époque, l’huile de coco issue du com-merce équitable n’était tout simplement pas disponible.

En accord avec notre devise «If you change nothing, nothing will change », Dr. Bronner's décida donc de prendre en charge la production de l’huile de coco avec la création du projet «Serendipol» au Sri Lanka.

Le nom du projet associe l’ancien nom du Sri Lanka en arabe «Serendib» avec le nom de la noix de coco en cinghalais „pol“. Mais «serendipity» en anglais signifie aussi une «dé-couverte positive imprévue», une notion qui nous a bien accompagnée tout au long de nos différents projets. Le projet Serendipol au Sri Lanka est désormais le premier fabricant mondial d’huile de coco native bio certifiée commerce équitable, Fair Trade Vir-gin Coconut Oil (VCO). Ce projet fournit à la fois à l’entreprise Dr. Bronner's l’huile de coco cosmétique pour ses savons et produit depuis 2011 également de l’huile de coco native haute qualité Virgin Coconut Oil (VCO) pour notre gamme alimentaire.

Par ailleurs, ce projet permet également de fournir de l’huile de coco certifiée à d’autres entreprises responsables aux Etats-Unis et en Europe, comme par exemple la société allemande Rapunzel.

Nous considérons ce projet comme une réelle réussite, notamment parce que les débuts en 2007 avec la reprise d’un moulin à coco délabré dans le triangle de Coco „Coconut Triangle“, représentaient un réel défi à l’époque. En partenariat avec nos partenaires So-nali Pandithasekera, Gordon de Silva et des amis allemands, nous avons réussi à réhabi-liter l’entreprise et même su élargir le projet avec une unité de transformation de noix de coco.

En parallèle, les ingénieurs agricoles de Serendipol ont mis en place des formations en agriculture biologique pour les entreprises agricoles familiales des alentours. Leurs champs sont en moyenne de 5-10 ha. Désormais plus de 1.200 agriculteurs bio nous fournissent en noix de coco, ce qui représente une surface globale de presque 10.000 ha. Nous avions rapidement compris que beaucoup d’agriculteurs avaient négligés leurs terres à cause des prix trop faibles pour la revente de leurs noix de coco. Serendipol a donc également mis en place un programme complet d’entretien des sols. Notre propre unité de compostage, installée avec l’institut allemand GIZ, fournit depuis 2011 du compost bio et nos collaborateurs forment les agriculteurs dans les techniques du paillage, la plantation d’agrumes, les méthodes biologiques de lutte contre les nuisibles et l’élevage dans le respect du bien-être animal. Ces mesures aug-mentent étape par étape le rendement des noix de coco de 30-50 %. Les agriculteurs, qui avaient quelques réserves au départ, furent rapidement convaincus par le projet, non seulement en raison du bénéfice plus élevé grâce à l’agriculture biologique, mais aussi grâce à des prix plus équitables pour les noix, les paiements immédiats, les relations fiables, les formations en agriculture biologique, les partenariats basés sur le long terme et bien sûr aussi la prime de commerce équitable.

Production d’huile de coco - équitable et durable

Avec plus de 250 employés, Serendipol est rapidement devenu l’employeur agricole le plus important de la région. La plupart de nos employés vivent dans un rayon de 3 kilomètres autour de l’entreprise. Leurs salaires sont clairement au-dessus des salaires minimums légaux et les conditions de travail sont exemplaires. Nous encourageons le dialogue dynamique entre les salariés et le mana-gement, qui donne à tous la possibilité de s’impliquer de manière constructive dans le fonctionnement de l’entreprise. Ceci crée une ambiance de travail favorable qui attire des travailleurs et personnes qualifiés de la région.

Notre unité de transformation permet de valoriser tous les déchets, tout au long du pro-cessus de transformation : les écorces sont récupérées et vendues pour la fabrication de fibres et tourbe de coco, les coques sont par exemple utilisées pour la production de va-peur lors des processus de transformation, le surplus est vendu à des producteurs de charbon de bois ou de charbon actif. Le tourteau de coco est incorporé dans la prépara-tion de l’alimentation des volailles et l’eau de coco est en partie utilisée pour la prépara-tion de boissons, -ou après traitement-, revalorisée également dans l’irrigation ou la re-charge des nappes phréatiques. Ce qui est intéressant, c’est que les marchés pour la transformation globale de notre ma-tière première étaient déjà bien établis, bien avant que nous débutions notre projet. Il suf-fisait donc juste d’organiser la revente des produits dérivés. L’utilisation et la valorisation de tous les produits dérivés, c’est en quelque sorte le rêve d’une entreprise à vocation durable - et pour nous l’une des raisons pour laquelle nous avons choisi le Sri Lanka comme emplacement pour notre projet.

La «prime de commerce équitable» - l’outil dont profite l’ensemble de la communauté

Le prix que Dr. Bronner‘s et d’autres clients payent pour l’huile de coco native haute qua-lité Virgin Coconut Oil (VCO), comprend une prime de 10 % calculée sur le prix des noix de coco et les salaires correspondants. Cette prime va directement dans un fonds de commerce équitable, cela représente de nos jours environ 250.000 dollars par an. Un comité constitué de représentants d’agriculteurs, de travailleurs, d’employés d’usine et de la direction décide de quelle manière cette prime sera utilisée. Jusqu’au milieu de l’année 2015, ce fonds avait déjà financé plus de 600 projets, comme par exemple l’acquisition d’équipement médical pour de nombreux hôpitaux locaux et la mise en place d’installations sanitaires dans des écoles. Les employés de Serendipol ont égale-ment reçu une prime pour la rénovation et la modernisation de leurs propres habitations. Le champ d’action de ce fonds est en train de s’élargir, le comité inclut désormais aussi le soutien de communes rurales, constituées de travailleurs non qualifiés et qui ont souvent du mal à faire entendre leur voix au niveau politique. Ces démarches de soutien incluent par exemple le rattachement d’endroits reculés au réseau d’électricité, la rénovation de ponts ou le nettoyage des systèmes d’irrigations pour les plantations de riz. Ces actions ne permettent pas seulement d’améliorer la qualité de vie des habitants dans l’immédiat, mais soutiennent aussi des processus d’autonomisation des communes, en conservant la gestion et l’administration des structures sur place.

Le succès écologique et social du projet Serendipol est désormais aussi reconnu par les établissements commerciaux du Sri Lanka. Le projet a reçu à plusieurs reprises le prix «NCE Export Gold Award» dans la catégorie «création de valeur ajoutée pour l’agriculture». Nous sommes désor-mais reconnus en tant qu’experts de systèmes de production durables et responsables. Un constat assez impressionnant pour la filiale sri-lankaise d’un fabricant de savon à vocation militante… Quelle belle réussite !

Coopérations internationales

Le projet Serendipol est aussi devenu une référence pour la collaboration avec nos fournisseurs de matières premières. Dès le départ, nous avions mis l’accent sur l’échange entre les collaborateurs aux Sri Lanka et ceux des autres projets au Ghana, en Inde et au Kenya au sujet des formations en gestion, en agriculture biologique et production d’huile. Avec cette initia-tive, nous souhaitons encourager l’échange inter-culturel productif et sincère entre des personnes qui ne se seraient sans doute jamais rencontrées - alors qu’elles ont beau-coup de choses à partager.

L’engagement déterminé d’amis compétents européens a façonné l’apparence et l’esprit de Serendipol. Le concept de l’installation créée par le bureau d’architectes „Wansleben Architekten“ basé à Cologne associe la fonctionnalité à l’esthétique. Markus Gröber, agriculteur bio et producteur d’huile basé en Gascogne et Bernd Frank, pionnier allemand de la plantation du chanvre utile, ont travaillés sur la première conception et l’exécution technique des moulins à huile. Grâce à leur polyvalence et leurs compétences pratiques, ils nous ont beaucoup aidés lors de la conception du projet, et aussi prêté main forte quand il a fallu faire face à des difficultés.

 
 

Huile de palme bio du Ghana

L’huile de palme fait partie des composants phares des savons (pains de savons), qui se retrouvent dans les formules en deuxième position.

L’huile de palme assure la consistance nécessaire qui permet d’éviter que les savons ne ramollissent ou se liquéfient trop rapidement. Grâce au rendement important, au coût de plantation relativement bas et à sa versatilité technique, l’huile de palme est désormais devenue l’huile végétale la plus importante, de façon variée qui va de l’industrie agroalimentaire, en passant par l’industrie cosmétique et la production de biocarburants. Mais cette production industrielle d’huile de palme se fait généralement sur des plantations à grande échelle, dans des conditions néfastes pour l’environnement et le contexte social, ce qui lui a valu d’être largement critiquée par les médias et associations de protection de l’environnement.

Il nous tenait donc à cœur de démontrer qu’il est possible de produire de l’huile de palme de manière équitable et respectueuse de l’environnement, en soutenant par exemple des petits producteurs, en encourageant l’agriculture biologique et en respectant les principes du commerce équitable.

Nous avions déjà fait la transition vers l’huile de palme bio en 2004. Mais cela ne nous garantissait pas la transparence et les suivis et contrôles des conséquences sociales et environnementales de notre huile de palme. C’est la raison pour laquelle nous avons créé en 2007 notre propre projet d’huile de palme biologique et équitable au Ghana. L’huile de palme que nous utilisons provient ainsi intégralement* de notre propre projet et fournit également de l’huile de palme de manière croissante à d’autres entreprises qui partagent notre vision, comme par exemple les sociétés allemandes Rapunzel et GEPA.

Le projet est géré par notre entreprise filiale ghanéenne Serendipalm Co. Ltd. Le projet est géré par notre entreprise filiale ghanéenne Serendipalm Co. Ltd. Nous achetons des noix de palme à 500 petites entreprises familiales de la «Eastern Region» du Ghana, proche de la ville de Asuom.

Leurs champs sont en moyenne de 2-3 ha, entourés de plantations de cacao et d’agrumes, ce qui garantit la diversité des cultures et évite la monoculture. Pas de défrichage de forêt vierge pour augmenter les surfaces de cultures, pas de déplacement de primates ou de populations ! Nous fournissons également aux paysans partenaires des plantes de culture plus productives, qui obtiennent plus de rendement avec la même surface. Les producteurs reçoivent un prix équitable pour les noix de palme, ils sont formés aux méthodes de l’agriculture biologique, ils récupèrent les résidus biologiques de la production, qui servent ensuite d’engrais pour la plantation. Toutes ces démarches augmentent la fertilité des sols et par définition aussi la productivité et rentabilité des entreprises.

Notre moulin à huile fait travailler désormais plus de 250 personnes, principalement des femmes non qualifiées. Elles bénéficient de conditions de travail, d’une rémunération et d’avantages so-ciaux qui sont rares dans ce secteur - surtout dans une région reculée très peuplée qui propose très peu d’emplois stables. Le projet est géré par une équipe de jeunes qualifiés : ingénieurs agro-nomes, comptables, ingénieurs qui viennent tous de la ville, mais qui sont désormais chez eux à Asuom. L’équipe «Special Operations Dr. Bronner’s» soutient la structure à tous les niveaux et se rend aussi régulièrement sur place.

Ce projet utilise également sa prime de commerce équitable pour le développement de projets communaux importants: construction de plusieurs puits profonds pour l’approvisionnement en eau propre, création d’un service de maternité dans l’hôpital local, rénovation d’un hall de marché à ciel ouvert et des toilettes publiques. Serendipalm travaille également de plus en plus avec des groupes de jeunes locaux qui reçoivent des matériaux pour l’amélioration de leur environnement immédiat, comme par exemple du matériel et des outils pour repeindre leur école ou réparer l’éclairage et les fossés de leur commune. Ces projets de commerce équitable qui sont sélectionnés par un jury après évaluation d’un processus complexe, sont une véritable chance pour le développement ciblé et autonome des communes, qui n’auraient pas accès à ces moyens sinon.

Après 10 années de mise en place et de développement, Serendipalm est considéré aujourd'hui comme un exemple de réussite, une référence au niveau mon-dial pour le développement local à travers les principes du commerce équitable. Parmi nos producteurs, nombreux sont ceux qui cultivent également du cacao, plusieurs centaines sont désormais passés à la cultivation du cacao bio. Cela nous permet aussi dans les années à ve-nir de faire grandir ce projet encore davantage et d’élargir son influence en tant que projet pilote.

 
 

L’huile d’olive bio d’Israël et de Palestine

L’huile d’olive bio procure à nos savons leur texture onctueuse et soyeuse, c’est donc l’un des éléments indispensables dans la formulation de nos savons.

Pour rendre hommage à l’histoire familiale, il nous tenait à cœur de nous procurer de l’huile d’olive issue d’un projet socialement engagé basé en «terre sainte». Depuis 2006, nous travaillons pour la production d’huile d’olive équitable avec le projet Canaan Fair Trade, fondé par des Palestiniens. Le siège principal du projet se trouve dans la région de Jenin en Cisjordanie, l’organisme travaille en étroite collaboration avec la Palestine Fair Trade Association (PFTA) et achète désormais l’huile d’olive de 1.350 petits producteurs de la région de Jenin. La plupart des agriculteurs produisent en plus de l’huile d’olive d’autres produits agricoles; des tomates, du blé, des amandes, du basilic et du citron. Depuis 2007, nous nous four-nissons à 90 % en huile d’olive issue du projet de Canaan. Les fondateurs du projet es-timent qu’il est de leur responsabilité de proposer un avenir aux petits producteurs pales-tiniens, à travers la culture plus rentable d’oliviers, et de s’engager également dans d’autres domaines socio-culturels. Canaan considère la culture de l’olivier comme un moyen d’améliorer la situation économique et espère par ce biais renforcer les bases d’une co-existence pacifique avec Israël.

Dès le départ, Dr. Bronner’s a soutenu le projet avec le financement des certifications bio et équitables par l’organisme de certification IMO. Cette certification a permis à Canaan d’accéder aux marchés clés en Europe et aux Etats-Unis. Notre collaboration avec le projet a permis à Canaan d’investir au fur et à me-sure dans des installations indispensables ; des moulins à huile, des réservoirs de stock-age et des installations de remplissage.

Aujourd’hui, Canaan est l’exportateur le plus important d’huile d’olive palestinienne et investit par ailleurs dans la production d’autres produits ; -tomates séchées, couscous, pâtes à tartiner, amandes et freekeh, une sorte de blé vert grillé au feu, avec l’objectif d’assister l’agriculture locale dans ses efforts de diversification. Le centre de recherche «Center for Organic Research and Extension» fondé par Canaan soutient les agriculteurs dans la transition vers l’agriculture biolo-gique pour un nombre toujours croissant de différents produits. L’intégration de l’élevage de moutons qui pâturent sur les champs d’oliviers, un élevage qui se fait dans le respect du bien-être animal, fait partie du programme «d’agriculture régénératrice».

Etant donné que l’huile d’olive palestinienne était en concurrence directe avec l’huile d’olive subventionnée des pays européens, la production d’huile d’olive était peu lucra-tive dans le passé pour les petits producteurs et pour l’économie locale. Désormais, les oléiculteurs reçoivent un prix de base qui couvre les frais de production et une prime bio et commerce équitable de 25 %.

Depuis sa création, Canaan a mis en place de nombreux projets de commerce équitable. En 2015 par exemple, plus de 470.000 dollars ont été investis dans le soutien financier d’écoles, d’hôpitaux ou de centres communautaires. La mise à disposition d’outils agri-coles pour les agriculteurs, afin qu’ils puissent améliorer la qualité et productivité de leurs entreprises, fait partie des engagements importants de Canaan.

La branche d’olivier représente aussi le symbole de la paix. C’est dans cet esprit que nous agissons et que nous nous procurons également, -en plus petite partie-, de l’huile d’olive en provenance d’Israel. Notre plus grand fournisseur, Sindyanna, est un projet de commerce équitable près de Nazareth, fondé par des femmes israéliennes et aujourd’hui co-géré avec des travailleurs et producteurs palestiniens. Une petite partie provient éga-lement des oliviers de la famille israélienne Strauss.

La solution du conflit qui perdure depuis plusieurs décennies entre Israël et ses voisins arabes nécessite bien plus de volonté que celle que peut représenter le commerce équi-table. Notre engagement en Cisjordanie a néanmoins contribué de manière considérable à la motivation de nombreux agriculteurs, de leurs familles et au développement de la région. Cet engament a par ailleurs permis d’établir des relations humaines, des passe-relles, avec la population palestinienne qui est largement isolée du reste du monde.

 

Huile d’avocat du Kenya

L’huile d’avocat bio maintient hydratation de la peau, c’est un élément indispensable de nos baumes à lèvres et de nos baumes pour le corps.

Depuis 2009 nous nous procurons notre huile d’avocat, bien évidemment certifiée bio et commerce équitable, en provenance du projet Olivado, basé au centre du Kenya. Dans cette région, la demande pour les avocats que produi-sent de nombreux petits producteurs, est assez inégale. Afin de régler le problème des récoltes irrégulières, Olivado a pris en charge la formation des agriculteurs et de leurs familles dans les techniques de culture durable. En collaboration avec Dr. Bronner’s, Olivado avait postulé pour la certification «Fair for Life » qu’ils ont finalement reçue de la part de IMO.

Cela nous a donné la possibilité de garantir désormais aux agriculteurs locaux un mar-ché et des prix stables, ce qui leur permet de bénéficier d’un salaire régulier et d’améliorer la qualité de vie pour l’ensemble de la communauté. Olivado travaille désor-mais avec plus de 1000 agriculteurs, ce qui représente une surface de plus de 700 ha, dans le cadre de son programme «Organic and Social Fair Trade». L’usine locale, qui a été rénovée en 2011, emploie aujourd'hui environ 30 salariés à temps partiel et 80 sala-riés à mi-temps.

 
 

Arbre à thé du Kenya

L’arbre à thé que nous utilisons pour nos savons provient de petits producteurs qui tra-vaillent dans des projets d’agriculture bio et de commerce équitable dans la région des contreforts du Mount-Kenya, au Nord de Nairobi, directement au niveau de l’équateur. Dans cette région, on pratique principalement l’élevage. Mais les agriculteurs qui ont ac-cès à l’eau, s’engagent avec leurs entreprises familiales dans des plantations profitables que l’on qualifie de «cash crops» : maïs, petits pois, chou et pommes de terre. Etant don-né que l’offre et la demande pour ces produits sont souvent imprévisibles, les agricul-teurs se retrouvent souvent avec leurs récoltes périssables sur les bras.

En 2005, notre partenaire britannique Earthoil a mis en place un projet, dans lequel il propose des cultures alternatives et des formations à l’agriculture durable. Le projet est également certifié par le programme «Fair for Life».

De nos jours, plus de 500 agriculteurs sont membres de l’association Kenya Organic Oil Farmer’s Association (KOOFA). Les branches et feuilles d’arbre à thé que Earthoil achète sont transformées en huile essentielle dans une petite distillerie.

Etant donné que l’arbre à thé est encore relativement inconnu au Kenya et qu’il n’existe donc pas de prix de marché de référence, les agriculteurs reçoivent un prix calculé qui couvre tous les coûts de production et leur garantit également des bénéfices. Les producteurs reçoivent en plus du prix de base une prime de 10 % liée à l’agriculture biologique. La prime de commerce équitable est investie dans un fonds, comme c’est le cas pour les autres sociétés affiliées à Dr. Bronner’s. Les frais de scolarisation du cursus secondaire pour des enfants issus des familles les plus défavorisées, sont par exemple pris en charge avec ce fonds, pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres.

 

Huile de noix de coco du Kenya

Nos besoins en huile de coco qui ne cessent d’augmenter rapidement et la forte de-mande pour notre huile alimentaire du Sri Lanka nécessitaient de trouver d’autres sources d’approvisionnement d’huile de coco bio et équitable. En 2012 nous avons pu trouver -grâce à la fameuse notion de «Serendipity» - un projet qui avait été créé par l’ONG américaine Asante Foundation, mais ce projet manquait de compétences concrètes et n’avait pas de management adé-quat. Sous la direction de la société SerendiKenya Co. Ltd. affiliée à Dr. Bronner’s, nous avons pu développer le projet, qui est devenu aujourd’hui un producteur important d’huile de coco. Désormais, plus de 1400 agriculteurs fournis-sent leurs matières premières au projet, la société emploie 65 personnes dans le moulin à huile, qui a été modernisé et agrandi. Tout comme c’est le cas dans les autres projets, la formation des agriculteurs est un aspect important du partenariat.

Les agriculteurs kenyans cultivent généralement de plus petites parcelles qu’au Sri Lan-ka, car la demande sur les marchés locaux pour la noix de coco est moins importante, ce qui les obligeait autrefois de passer par des revendeurs tanzaniens, parfois peu fiables. Ils ont donc particulièrement apprécié la mise en place de relations de commerce basées sur le long terme avec un acheteur fiable. Avec les premiers projets de commerce équi-table au Kenya, nous avons pu financer la distribution de boutures de plants de coco aux agriculteurs, l’approvisionnement en eau d’un hôpital local et des tables pour l’école pri-maire de la commune.

Etant donné que l’approvisionnement en noix de coco restait limité dans la région du pro-jet, et que les quantités livrées ne suffisaient pas à nos besoins, nous avons décidé en 2015 de revendre ce projet à un jeune entrepreneur. Dr. Bronner’s reste le client le plus important et soutient le projet dans tous les domaines - agriculture, techniques de produc-tions et commercialisation. Avec cette expérience, c’est la première fois que Dr. Bronner’s transfère un projet à des partenaires locaux, qui le font perdurer avec succès - et avec le même esprit.

 

Huile de menthe en provenance d’Inde

L’huile de menthe est notre huile essentielle principale. Elle donne à notre fameux savon à la menthe son effet typique légèrement picotant. Après une journée sous la chaleur des tropiques -ou ici en France- rien n’est plus rafraîchissant qu’une douche au savon à la menthe.

Dr. Bronner’s utilise un mélange d’huiles de menthe poivrée et de menthe des champs. Les deux huiles proviennent depuis 2004 d’un projet de petits producteurs en Inde, situé à environ 250 km à l’est de Delhi. A l’origine ce projet était géré par l’entreprise anglaise Earthoil avec un management local. Après avoir géré le projet à travers Serendimenthe -une autre filiale de Dr. Bronner’s- pendant deux ans, nous nous sommes aperçus qu’il y avait de sérieuses irrégularités financières dans la gestion du projet. Après la fermeture de l’entreprise, nous avons décidé d’assister les quatre ingénieurs talentueux et motivés de Serendimenthe dans la création de leur propre entreprise - avec la condition préalable d’une transpa-rence totale au sujet de tous les processus de l’entreprise. Le projet accompagne désor-mais de nouveau presque 700 petits producteurs dans la transition vers l’agriculture bio-logique.

Les petites surfaces agricoles, - représentant souvent moins d’un hectare-, sont cultivées avec un système de rotation des cultures, permettant jusqu’à trois récoltes par an. Le sol argileux est par contre épuisé par des cultures intensives et l’utilisation d’engrais artifi-ciels depuis des années et contient un très faible taux d’humus.

C’est la raison pour laquelle nous avons équipé nos partenaires d’un système de vermi-compostage, qui sera bientôt remplacé par une plus grande installation de compostage de résidus agricoles, qui restera néanmoins simple d’utilisation. La formation dans les techniques de l’agriculture durable, comme par exemple l’élaboration d’une couche d’humus par le biais de compost, une gestion responsable dans le travail du sol, ainsi que la plantation de légumineuses dans un système de rota-tion des cultures, font partie des éléments de notre plan d’action pour amener ce projet étape par étape vers le développement d’une agriculture régénératrice.

Depuis le début du projet, la prime de commerce équitable a pu être versée pour la pre-mière fois pour financer des activités communautaires, comme par exemple la construc-tion d’une installation de compostage. Cette prime a servi aussi à la mise en place de campagnes de santé, pendant lesquelles les habitants peuvent venir consulter et se faire soigner gratuitement - un réel luxe dans l’Inde rurale où les assurances maladie et les infrastructures médicales sont souvent réservées aux plus hauts revenus.

Les subventions de puits d’eau potables et d’installations sanitaires par le biais de la prime de commerce équitable contribuent également à l’amélioration de la santé des ha-bitants du village. Les producteurs ont aussi reçu des boutures et des plants de différents arbres fruitiers. Cela augmente d’une part la diversité sur les champs, améliore la qualité des sols et permet aux producteurs de rajouter une source de revenu supplémentaire et d’étoffer les ressources alimentaires de leurs familles.

 
 

Alcool bio d'Equateur

L’alcool bio que l’on retrouve dans notre spray hygiène mains et nos laits hydratants est extrait de la fermentation de canne à sucre cultivée traditionnellement et dans l’esprit de la permaculture par des petits producteurs dans les Andes, en Équateur. Depuis 2003 la «Rural Forestation & Progress Network Corporation»forme les agriculteurs locaux dans les techniques de l’agriculture biologique, afin de préserver l’écosystème local.

CADO rémunère ses membres avec un tarif équitable pour leur alcool bio et participe également au financement de la prime de commerce équitable. Dr. Bronner’s a soutenu CADO dans ses démarches de certification dès le départ, leur permettant ainsi d’élargir leurs marchés et clientèle vers les pays occidentaux. Parmi les premiers projets financés par Dr. Bronner’s pour le soutien du commerce équitable, il y avait la construction d’un pont, indispensable pour transporter la canne à sucre avec leurs ânes vers la distillerie locale pour l’étape de la transformation.

 
 

L'huile de palmiste d'Equarteur

Etant donné que nous ne sommes pas encore en mesure de produire suffisamment d’huile de coco équitable pour les besoins des cosmétiques et que l’huile de palme bio et équitable n’est pas disponible sur le marché, nous la remplaçons en partie par de l’huile de palmiste équitable et bio. Sa composition d’acide gras est proche de celle de l’huile de coco et l’huile sélectionnée par Dr. Bronner’s est issue d’un projet d’huile de palmiste bio et équitable. Nous nous approvisionnons auprès de notre partenaire «Natural Habitats», qui gère une entreprise de transformation d’huile de palme en Equateur et qui achète les noix de palmes aux petits producteurs locaux. Tout comme au Ghana, ce projet n’est pas concerné par le défrichage de forêt vierge, ni la création de grandes monocultures. A la place, les champs sont cultivés en cultures intercalaires, beaucoup d’agriculteurs culti-vent par exemple aussi du cacao.

Le projet est certifié «Fair for Life » et soutient la culture rentable de palmiers à huile durables. Nous avons également la certitude que les conditions de travail et l’esprit collectif de l’entreprise sont exemplaires.

La prime de commerce équitable a permis ici aussi de financier de nombreux projets communautaires. Cette prime a par exemple été investie dans le financement et l’équipement d’hôpitaux, l’amélioration des infrastructures avec la construction de ponts et de canalisations et la mise en place de programmes sportifs pour les enfants du vil-lage. Des écoles et groupes de jeunes ont également été soutenus financièrement avec cette prime.

 

Chanvre industriel : une alternative durable

Depuis la fin des années 90, Dr. Bronner’s s’est engagé dans la réhabilitation de chanvre industriel en tant que matière première pour l’industrie et la production alimentaire. Alors que la culture de chanvre industriel est autorisée en Allemagne depuis 1996 et désormais dans presque toute l’Europe également; sa culture est toujours interdite par loi fédérale aux Etats-Unis. Cette loi ne fait pas la différence entre la Marijuana, -substance psychoactive-, et le chanvre industriel. Ce raisonnement n’est pas très compréhensible, vu que cette distinction ne pose visiblement pas de problème en Europe.

Le chanvre fournit des fibres libériennes pour de nombreux domaines; matériaux compo-sites, matière d’isolation thermique, matériel de construction (chaux/chanvre), litière pour chevaux. L’huile et les graines de chanvre sont de plus en plus utilisées en tant que pro-duits alimentaires, dans l’alimentation des animaux, et aussi dans les produits cosmé-tiques. Sa culture permet de contribuer, -grâce à un système de rotation des cultures-, à la régé-nération des sols, qui ont été épuisés par des processus prédominants de l’agriculture industrielle, basée sur des monocultures et l’utilisation de produits agrochimiques. L’agriculture industrielle est par ailleurs responsable d’une grande partie des émissions de gaz à effets de serre.

La culture du chanvre industriel donne la possibilité aux petites et moyennes entreprises de fournir des matériaux innovants et des produits alimentaires nutritifs pour un marché en forte croissance de consommateurs qui s’intéressent davantage aux produits sains et durables.

Le fait que les attitudes changent progressivement à ce sujet aux Etats-Unis et que la cul-ture du chanvre ait été autorisée dans certains états des Etats-Unis est aussi due à l’engagement de Dr. Bronner’s et à celui d’autres entreprises œuvrant dans le même es-prit. La victoire que nous avions pu remporter ensemble devant un tribunal fédéral sur l’agence américaine de lutte contre les drogues DEA, qui avait essayé d’interdire l’utilisation du chanvre dans les produits alimentaires, en est un exemple parmi tant d’autres.

Dr. Bronner's est par ailleurs à l’origine de la campagne «Hemp History Week» lancée en mai 2010. Cette campagne de marketing commune regroupant toutes les entreprises américaines importantes travaillant dans le domaine du chanvre, a permis de donner de la visibilité médiatique bien méritée à cette plante, dans l’espace grand public américain.

L’huile de chanvre que Dr. Bronner’s utilise dans ses produits, provient d’agriculture bio-logique au Canada. L’une des sources d’apprivoisement importante, est la coopérative Farmer Direct,,un pionnier du «commerce équitable local» aussi appelé «commerce équitable Nord-Nord» certifié par le programme «Fair Deal Programm».